La sirène de Kiera Cass

la-sirene-814574
Titre : La sirène

Auteur : Kiera Cass

Pages : 344

Prix : 20.59 €

Éditions : Robert Laffont

4ème de couverture

Une fille au lourd secret. Le garçon de ses rêves. Un océan les sépare.

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade ? Son arme ? Une voix fatale pour qui a le malheur de l’entendre… et qui l’oblige à se faire passer pour muette lorsqu’elle séjourne sur la terre ferme.

Akinli, lui, est un séduisant jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé.

Alors que leur amour naissant leur fait courir un grave danger, Kahlen est-elle prête à tout risquer pour Akilin ?

Critique

Le résumé m’avait beaucoup intrigué, une sirène, un humain : une histoire d’amour impossible. Autrement dit, de la romance en perspective, chose que je prends généralement plaisir à lire. Malheureusement, ici j’ai trouvé la romance bâclée. Kahlen et Akinli tombe amoureux beaucoup trop rapidement ce qui fait que leur « romance » perd en crédibilité.

Ça m’ennuie de le dire, mais le seul point positif que j’ai pu rencontré dans ce livre, c’est la manière dont l’auteur explique l’origine des sirènes. Kiera Cass personnifie l’Océan, selon elle, l’Océan a besoin de se nourrir, d’où les naufrages. Et c’est d’ailleurs pour se nourrir qu’elle a besoin des sirènes qu’elle « recrute » pendant les naufrages. Les sirènes ont donc eu une vie humaine avant leur transformation et une fois transformé, elles s’engagent à servir l’Océan pendant 100 ans. 100 ans durant lesquels elles devront chanter lorsque l’Océan ressentira le besoin de se nourrir, à rester muette face aux humains, et surtout à ne pas s’attacher à d’autres personnes que l’Océan et leurs sœurs sirènes.

Je ne me suis pas du tout attaché aux personnages. Pire, je ne les ai pas aimé. On le sait déjà que les sirènes sont des créatures enchanteresses et donc qu’elles sont naturellement parfaites. Alors j’ai trouvé inutile voir surfait que Kahlen ne cesse de le répéter. Au bout de 80 ans elle aurait du finir par s’y habituer, alors répété à longueurs de chapitres que ses cheveux sont parfaits, soyeux, naturellement bouclés, j’ai trouvé cela ennuyeux et inutile.

Pareil pour son caractère, au moment de devenir sirène, elle a eu un aperçu de ce qu’il l’attendrait, alors se plaindre continuellement des naufrages, fait d’elle une fille fragile, pas vraiment ce que j’apprécie. Il en est de même pour Akinli, elle jure l’aimer mais elle agi égoïstement, imprudemment et on a presque envie de la gifler lorsqu’elle l’évoque.

Conclusion

Comme vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé ce livre. J’avais hâte de le terminer pour pouvoir lire autre chose. Je pense qu’il n’est tout simplement pas pour moi, peut-être que ce genre d’histoire n’est plus de mon âge… L’intrigue n’est pas mauvaise, mais elle arrive beaucoup trop tard. L’auteure a passé la moitié du livre a nous vanté la « perfection » de Kahlen, pour qu’on l’admire je suppose, mais du coup, je n’ai pas réussi à l’aimer. Ni à l’admirer d’ailleurs, je ne la trouve tout simplement pas crédible.

Sans titre(4)

À bientôt pour une nouvelle chronique !

Lauren

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s