Fais un vœu d’Alexandra Bullen, T2

fais-un-voeu,-tome-2-1876962
Titre : Fais un vœu, Tome 2

Auteur : Alexandra Bullen

Éditions : Michel Lafon Poche

Pages : 259

4ème de couverture

Hazel est sur le point de réaliser son rêve le plus cher : rencontrer sa mère biologique. Malheureusement, cette dernière disparaît soudainement et les retrouvailles tant attendues n’ont pas lieu. Effondrée, la jeune fille décide d’utiliser les étranges pouvoirs d’une robe magique pour la retrouver quelques années plus tôt. Mais à replonger dans le passé, ne s’expose-t-elle pas à une cruelle désillusion ?

Si vous pouviez tout avoir, que demanderiez-vous ?

Critique

Ce livre est le deuxième tome d’une duologie, mais les deux tomes peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre étant donné que l’on ne suit pas l’histoire des personnages du premier tome. Contrairement à beaucoup d’autres lecteurs, j’ai préféré le premier tome à celui-ci.

Ici, l’écriture est à mon sens plus mature et le bond dans le passé à la recherche de la mère biologique d’Hazel, m’a beaucoup plu. Toutefois, j’ai été très déçu par la fin que j’ai trouvé assez bâclée. En effet, tout au long du livre, Hazel va côtoyer des personnes qui ont l’âge d’être ses parents, et on ressent l’épée de Damoclès qui plane sur la tête d’Hazel. En effet, cette dernière devra faire un choix quant au fait de rester ou non dans ce passé. Et c’est le choix fait par l’auteur qui m’a déplu.

Cependant, l’auteur parvient à nous présenter des personnages attachants, quoique moins que dans le premier tome selon moi. En effet, même si ces derniers sont bien approfondies, je me suis plus attachée aux personnages secondaires qu’à la personnage principal. Dans ce roman, Hazel fait un bond de 18 ans dans le passé et va côtoyer ses parents et les amis de ses parents alors qu’ils ont encore son âge, mais malgré ça, j’ai perçu une différence de maturité entre Hazel et les autres. Ce décalage peut s’expliquer par le fait que contrairement aux autres, elle se retrouvait dans une situation et un environnement hors du commun ; mais j’ai trouvé que du coup, elle passait un peu pour la rabat joie de service. Par contre, j’ai trouvé le personnage de Julia très attachant, elle a du caractère et je l’ai beaucoup apprécié. Rosanna quant à elle, est l’image même de la mère modèle, elle est compréhensive, altruiste, maternelle, c’est pourquoi, Hazel et même nous lecteur, finissons par nous demander pourquoi elle a du abandonné Hazel à la naissance.

J’ai bien aimé l’intrigue, si l’on peut appeler ça une intrigue. En effet, il ne faut pas s’attendre à du suspens, car bien que l’auteur ne permet à Hazel de comprendre la situation qu’au milieu du roman, le lecteur le devine aisément.

Conclusion

C’était une lecture agréable que je conseille en cette période de vacances. Ce n’est pas un roman extraordinaire, mais sa fraîcheur et sa simplicité m’ont beaucoup plu. De plus, Hazel va rencontrer sa mère et les amies de celle-ci lors de leurs vacances d’été, c’est donc la période parfaite pour le lire tout en ayant l’impression d’être auprès de Julia, Luke et Hazel autour du feu de joie.

Sans titre(1)

À bientôt pour une nouvelle chronique !

Lauren

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s